Descriptif de service à fournir et caractéristiques


La résonance magnétique nucléaire (RMN) est une technique spectroscopique qui repose sur le magnétisme des noyaux. Elle est fondée sur la mesure de l’absorption d’une radiation dans le domaine des fréquences radio, par un noyau atomique dans un champ magnétique fort. Elle constitue l’une des plus puissantes méthodes de détermination de la structure des espèces aussi bien organiques qu’inorganiques.

La réponse de l’échantillon dépend de l’intensité du champ magnétique appliqué, de l’environnement électronique des noyaux et de la dynamique des mouvements atomiques. Un spectromètre de RMN est caractérisé par la fréquence de résonance du noyau de l’atome d’hydrogène, qui est le noyau le plus abondant, le plus sensible et donc le plus étudié par RMN.



Caractéristiques de l’équipement :

  • Muni d’un électro-aimant supraconducteur de marque BRUKER activement blindé de fréquence 400 MHz, piloté par une console de type AVANCE III HD correspondant à un champ magnétique du 9.4 Tesla ainsi qu’un logiciel d’exploitation TOPSPIN 3.5 PL6.
  • Equipé d’un passeur d’échantillons de 24 positions et d’un système de liquéfaction d’azote BNL (Bruker Nitrogen Liquefier).



Application et Utilisateurs potentiels


La RMN des liquides est un outil de base pour l’étude des petites molécules organiques en solution, substances naturelles ou synthétiques, et l’étude des macromolécules solubles (protéines, acides nucléiques, polysaccharides, polymères synthétiques).



La RMN des solides permet d’étudier des substances amorphes ou faiblement cristallines telles que les verres et les polymères naturels ou synthétiques insolubles.