Un algérien au concours de stars of sciences à
Un algérien au concours de stars of sciences à Doha 

L’algérien Imadeddine Azzouz est sélectionné parmi les finalistes du concours Stars of science (noujoum el ouloum), l’émission de télé-réalité qui prime les meilleurs innovateurs de la région arabe. Ce jeune chimiste a inventé une technologie permettant de détecter des cellules cancéreuses dans l’haleine du patient, selon la Fondation du Qatar qui organise l’événement à Doha. Imadeddine Azzouz a été touché par la perte d’un proche, décédé après un cancer de poumon. Noujoum el ouloum, qui est à sa 11ème saison, sera diffusée en Algérie par Echourouk TV, chaque samedi à 19 h. Elle est diffusée aussi par d’autres chaines arabes comme Qatar TV, LBC (Liban), Al Rai (Koweit) et Al Roya (Jordanie). Sept autres innovateurs sont en course avec Imadeddine Azzouz. Il s’agit, entre autres, de Nuha Abu Yousef, médecin jordanienne, qui a inventé un appareil portatif permettant aux victimes de paralysie faciale de reprendre le contrôle de leurs paupières supérieures et inférieures, et du marocain Youssef El Azouzi, également médecin, qui a rejoint la compétition pour développer un stent qui dirige le flux sanguin des patients souffrant d’insuffisance cardiaque vers le rein pour diminuer les risques de complications dues à cette maladie. Le Tunisien Mohamed Kharrat s’est joint à l’aventure avec un short de natation intelligent qui sauverait de la noyade en se gonflant automatiquement dans le cas d’un incident alors que Abdullah Alghaitabi, étudiant en médecine du Soudan, a travaillé sur un bracelet d’indicateur de fertilité, renforçant l’autonomie des femmes en matière de planification familiale.

“Présenter ses idées devant le monde entier”

Anfal Al Hamdani, ingénieur agronome d’Oman, s’est inspiré de la cuisine locale pour créer un extracteur automatique de citron vert séché pour faciliter l’utilisation de cet ingrédient culinaire populaire omanais. Le Qatari Abdulrahman Saleh Khamis a, lui, conçu un tapis de prière éducatif et interactif pour aider les musulmans à mieux accomplir les prières quotidiennes. “Présenter ses idées devant le monde entier est courageux ; mais s’accrocher et combattre tous les défis et les challenges sur sa route demande un niveau encore plus élevé de courage et de patience. Les innovateurs de cette saison nous ont montré qu’ils possédaient la bravoure, la persévérance et ce petit plus que nous avons toujours recherché chez un candidat”, a déclaré le professeur Fouad Mrad, membre du jury de Stars of Science. Pendant neuf semaines, les participants doivent prouver l’efficacité de leurs solutions au sein d’un espace d’innovation partagé, lors d’une course contre la montre et avec l’appui d’une équipe d’ingénieurs et de développeurs produits expérimentés.

Un prix de 600.000 dollars

“Un jury d’experts évalue et élimine les candidats chaque semaine lors des étapes de prototypage et de validation. Les quatre derniers finalistes en lice s’affronteront pour remporter une part de 600 000 dollars qui leur permettra de financer le lancement de leur projet. La part de chacun sera déterminée en fonction de la note attribuée par le jury et le vote en ligne du public”, précisent les organisateurs. “Le nouveau format de l’émission met davantage l’accent sur la durabilité et la résolution des défis modernes, et introduit un nouvel espace d’innovation et de collaboration à la pointe de la technologie, situé au Parc des Sciences et des Technologies du Qatar, qui fait partie de la Fondation du Qatar pour la Recherche, le Développement et l’Innovation”, précisent-ils. Les inscriptions pour la saison 12 de Stars of science sont ouvertes jusqu’à la fin novembre 2019.