DÉNOMINATION STATUAIRE

Centre de Recherche Scientifique et Technique en Analyses Physico - Chimiques (C.R.A.P.C.)
DÉCRET DE CRÉATION Décret exécutif n° 92-214 du 23 Mai 1992, modifié et complété par le décret exécutif n° 03-459 correspondant au 1er décembre 2003. STATUT Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique (EPST). Le Centre est dirigé par Dr. BACHARI Khaldoun, Directeur de Recherche.

PRINCIPALES MISSIONS DU CENTRE

IMPACTS SUR LE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE, SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DU PAYS:

  • Création d’emplois à tous les niveaux;
  • Réalisation des programmes de recherche scientifique et de développement technologique dans le domaine de l’analyse physico-chimique;
  • Constituer un pôle de compétence, de référence et d’expertise scientifique dans son domaine d’activité;
  • Participation au perfectionnement et au développement de nouvelles méthodes d’échantillonnage, d’extraction et d’analyse;
  • Accompagnement du secteur socio-économique dans la formation et la mise à niveau des techniques d’analyses physico-chimiques;
  • Contribution à la mise en place de pôles régionaux de recherche en analyses physico-chimiques;
  • Exécution de travaux d’études de référence et d’expertise pour le compte du secteur socio-économique dans le domaine de l’analyse physico-chimique.
  • Développement des capacités de production et de commercialisation de produits sensibles, notamment les produits agricoles et pharmaceutiques;
  • Valorisation des produits naturels;
  • Synthèse et contrôle de principes actifs;
  • Sauvegarde des ressources naturelles, telles que l’eau, élément incontournable dans toute politique de développement économique durable;
  • Lutte contre la pollution des matrices environnementales (eau, air, sol).
  • Mise en avant du transfert du savoir-faire analytique vers le secteur économique, en adéquation avec les besoins en émergence;​

La Nouvelle STRATEGIE:

Conformément à la loi quinquennale N° 98-11 du 22 août 1998, modifiée et complétée portant loi d’orientation et de programme à projection quinquennale sur la recherche scientifique et le développement technologique, et afin de répondre aux besoins sans cesse croissants du monde industriel et des laboratoires universitaires nationaux dans le domaine de l’analyse physico-chimique, le CRAPC a été investi par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, via la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique (DGRSDT), de la mission de la mise en place, sous sa direction, d‘une Unité de Recherche en Analyse et Développement Technologique en Environnement (UR-DTE) , et de la gestion de sept (07) 

Plateaux Techniques en Analyses Physico-Chimiques (P.T.A.P.Cs) implantés au sein des universités nationales.Les P.T.A.P.Cs disposent d’équipements lourds de technologie de pointe. Ces plateaux techniques permettront de répondre aux sollicitations du secteur industriel qui leur sont reliés, mais seront également en mesure d’assurer des prestations analytiques simples émanant des laboratoires universitaires ou étatiques. La mise en marche, le fonctionnement et la maintenance des équipements devant être continuellement assurés, un personnel technique adapté de haut niveau est de ce fait indispensable. Dans tous les cas, la prestation sera adaptée au besoin du demandeur (devis, délai de réponse, approche Qualité ISO 9001, ISO 17025, bonnes pratiques de laboratoire, confidentialité….).

PAR CETTE NOUVELLE STRATÉGIE

La mise en place des P.T.A.P.Cs et l‘UR-ADTE. permettra:

d’accroître la visibilité et l’attractivité globales des scientifiques algériens;

de créer une dynamique nouvelle au sein des chercheurs algériens pour monter des projets ambitieux et innovants;

d’accueillir des ingénieurs et des techniciens dans les différents laboratoires des P.T.A.P.Cs. afin de générer une plus grande mobilité;

d’encourager la diffusion des connaissances dans une démarche transdisciplinaire et de développer une politique d’échanges scientifique et culturel avec les chercheurs locaux et régionaux;

de contribuer à la synergie de l’université algérienne avec le tissu économique;

d’établir une plateforme d’échange entre le monde industriel, les unités de recherches et l’université;

de contribuer à la résolution de différents problèmes rencontrés en milieu industriel (produits finis, traitement des déchets….);

de contrôler la qualité des produits importés et exportés;

d’aider le Ministère de l’Environnement et l’ONNED à mieux protéger l’environnement.

de promouvoir un label algérien de qualité scientifique;

Le CRAPC aura un rôle stratégique et économique important touchant à la nécessité pour l’Algérie d’avoir des spécialistes de haut niveau et l’usage d’une instrumentation de qualité et opérationnelle capable d’assurer la référence en matière de normes européennes ou mondiales pour l’entrée ou la sortie de produits (matières premières, produits manufacturés, agroalimentaires…) et accéder aux marchés internationaux.